10 marques upcycling mode - s'habiller recycler et styler

Reformation

Reformation

On vit une époque où consommer responsable devient hype. Ça ne devrait pas. Mais il faut bien rendre la mode circulaire « désirable » pour créer des émules ou éveiller les consciences de l’avenir de notre environnement…l’industrie textile étant reconnu comme l’un des plus polluants au monde.
Le créateur Martin Margiela, par exemple, n’a pas attendu la tendance pour créer depuis ses débuts des pièces uniques à partir d’objets ou vêtements récupérés. Lors de son premier défilé, ses modèles défilaient avec des hauts fabriqués à partir de sacs en plastique Franprix. Un précurseur. Un visionnaires même.
Les marques de Luxe comme Hermès avec “Petit h”,, Stella McCartney, Vivienne Westwood ou des groupes comme H&M, Asos, « Asos Reclaimed Vintage » ont eu le nez creux en se mettant aussi à la récup’. 

Du 2 en 1 qui tombe bien : non seulement il capte la tendance actuelle mais aussi le moyen de « verdir  » leur image, de redorer un blason pas toujours très écolo-friendly inhérent aux grands groupes industriels.

L’engouement pour la mode consciente émerge peu à peu en France. Et cette tendance est en train de gagner pas mal d’esprits.
Vous avez vu, on change…

Le upcycling, qu’est-ce que c’est ?

Le principe : l’upcycling ou « surcyclage » en français relève d’une démarche éthique qui permet de donner une seconde vie aux tissus ou matériaux usagés destinés à la déchetterie en les transformant en pièces neuves encore plus belles que celles d’origine pour les détourner de leur usage d’origine (Un jean peut par exemple se transformer en top) et dans tous les secteurs(design, déco, mode, accessoires). Car à la différence du recyclage où l’on fait du neuf avec du vieux, ici on a une visée plus esthétique : on sublime le produit.
Souvent les vêtements sont récupérés dans des vide-greniers ou sont des invendus, fins de stock, chutes de rideau, linge de maison ou même déjà recyclés.

Avantages:
Avec l’upcyvling : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »
>  
Recycler une matière déjà existante est beaucoup plus économique en eau et en énergie que d’en créer une nouvelle de toute pièce
> Économie sur l’achat des matières premières
Réduction des déchets donc de prendre part à l’écologie
> Stimule la créativité. L’art de la récup n’a pas de limite
> Transformer une pièce pour faire évoluer son style un peu plus unique. On privilégie les séries limitées

Inconvénients :
> Principalement le prix tirant vers le moyen-haut de gamme : le coût des pièces avoisinent les 100- 200 euros. Ils sont souvent plus élevés que pour des vêtements vintage classiques en raison du coût de main d’œuvre supplémentaire. Un peu difficile pour les porte-monnaie habitués à payer des vêtements issus de la fast fashion. Espérons que d’ici quelques années, les pièces upcyclées seront à des prix plus abordables.
Les séries sont limitées. Un inconvénient mais aussi un avantage pour ceux qui détiennent une pièce quasi unique. Et donc quasi un style unique.


Pour changer vos habitudes d’achats, voici 10 marques parmi tant d’autres pour lesquelles j’ai eu soit un coup de cœur soit je fus agréablement surprise par leur créativité. Elles prouvent qu’il n’est pas nécessaire d’épuiser les ressources de la Terre pour produire des vêtements…


1- Maison FMK Paris

2- Gaelle Constantini

3- Les Récupérables

4- Andrea Crews

5- Zeist

6- Wylde

7- Justine Louise

8- Ecoalf

9- Floriane Fosso

7- Reformation